Aller au contenu principal
accélérateur linéaire de particules - Halcyon

Les accélérateurs de particules

Retour aux fiches thérapeuti ques
accélérateur linéaire de particules - Halcyon
Les accélérateurs de particules sont les appareils produisant les faisceaux de rayonnements pour les traitements.

 

Les accélérateurs de particules sont les appareils produisant les faisceaux de rayonnements pour les traitements.

 

 

Fiche technique

 

 

 

Radiothérapie conformationnelle
Les faisceaux produits sont des photons ou rayons X et des électrons.

Le centre de radiothérapie Bayard dispose de deux accélérateurs de type Halcyon (Varian®). Ils sont dénommés Missouri et Niagara. Ces deux accélérateurs produisent des photons. Le centre d’oncologie et de radiothérapie de Mâcon dispose également de deux accélérateurs un de type Halcyon (Solutré) un de type Edge (Vergisson). Vergisson produit des photons et des électrons.

 

Les accélérateurs sont constitués d’un canon à électrons et d’une section accélératrice. Ils ont été installés en 2018-2019. Ils permettent des traitements par arcthérapie dynamique. Ces accélérateurs disposent d’une gamme de faisceaux atteignant l’énergie maximale possible pour des appareils à usage médical (25 MV). Ils sont installés dans une salle dédiée aux murs en béton baryté pour des raisons de radioprotection.

 

accélérateur de particule

Le rendement en profondeur des faisceaux dépend de leur nature et de leur énergie. Les photons servent au traitement des tumeurs profondes (prostate, rectum, utérus, poumon) ou semi-profondes (sein). Les photons délivrent une faible dose en superficie. Les photons sont souvent utilisés sous forme de plusieurs faisceaux convergents ou bien sur un mode rotationnel (arcthérapie). Les électrons ont un rendement en profondeur rapidement décroissant. Ils sont souvent utilisés pour les traitements de localisations superficielles du cancer.

 

La tête de l’accélérateur (3) est reliée au bras (2).
L'élément pouvant tourner sur un statif (1).
Le collimateur (4) limite et conforme le faisceau.
La table (7) permet d’allonger le patient.
Elle est reliée à un plateau mobile (5) par l’intermédiaire d’un fût (6). 

 

Radiothérapie avec modulation d’intensité (RCMI)

La tête de l’appareil

 

Un collimateur multilames est installé dans la tête de l’appareil, en plus du collimateur principal. Ce collimateur multilames permet de délimiter des champs d’irradiation de forme complexe dans le cadre de la radiothérapie conformationnelle, et surtout de moduler le flux de photons dans le cadre de la radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité (RCMI) ou l’arcthérapie dynamique (VMAT).

 

OBI

Appareils d’imagerie intégrés aux accélérateurs :

 

OBI

 

L’imagerie portale qui radiographie les faisceaux de haute énergie et vérifie leur positionnement, permet des contrôles balistiques et aujourd’hui contrôle la dose (dosimétrie in vivo).

L’OBI, ou imagerie embarquée, fait appel à un faisceau de rayons X d’énergie conventionnelle pour contrôler l’installation.

 

Le CBCT

 

Le CBCT, (cone beam computed tomography) réalise un scanner de la région à traiter avant une séance d’irradiation.

 

collimateur multilames

Le collimateur multilame

 

Les accélérateurs sont équipés d’un collimateur multilame (CML). Cet accessoire est placé dans la tête de l’appareil. Constitué de 60 paires de lames mobiles indépendantes, il permet de délimiter des faisceaux de rayons X de manière complexe.

Il permet de réaliser des irradiations en radiothérapie conformationnelle. Les lames du CML étant motorisées, elles peuvent être déplacées pendant l’émission du faisceau afin d’en moduler l’intensité.